mercredi 9 août 2017

La bibliothèque tome 1 : grandir de Pauline Deysson

Bonjour,

Ayant actuellement le pied dans le plâtre, je ne peux rester longtemps sur l’ordinateur pour faire toute la mise en page des chroniques, mais je peux toujours lire ;) .
J’écris donc mes chroniques que je transmets à Sab qui a la gentillesse de les mettre en ligne.
Pardon à vous pour la présentation durant ces deux mois, habituellement Sab et moi avons chacune la notre mais je ne veux pas l’embêter plus que nécessaire.



La bibliothèque (broché): 14.77 euro 


La Bibliothèque (epub): 3.99 euro 




Maison d'édition : Auto édition 
Nombre de pages : 502 pages  
Prix Broché :  14.77 euro 
Date de parution : 28 août 2016
Provenance : SP auteur  

Où l'acheter? : Amazon


RESUME: Imaginez un monde où ni la pauvreté, ni la guerre, ni les livres n’existeraient plus. Le technomonde. Imaginez un lieu hors du temps, qui abriterait tous les rêves de l’humanité. La Bibliothèque. Imaginez que ces deux univers se rencontrent. À 10 ans, Émilie est choisie pour devenir la nouvelle Bibliothécaire. Elle a le pouvoir d’entrer dans les rêves, et de les vivre comme s’ils étaient réels. Son premier livre la conduira sur une voie semée d’embûches, de magie et de doutes. L’accompagnerez-vous ? Mêlant conte philosophique, aventure et magie, La Bibliothèque doit comporter cinq tomes. Grandir est le premier ; les autres seront Vivre, Aimer, Mourir et Rêver. Poursuivez votre voyage sur www.paulinedeysson.com





L’équipe du blog remercie l’auteure pour ce service presse dédicacé qui, désolée pour elle, va rester chez moi.

On ne  peut pas réellement dire que c’est la couverture qui m’a attirée, bien au contraire, l’abstrait et moi ça fait deux…. Par contre le résumé étant très mystérieux et assez hétéroclite, il m’a plu de suite.

Au début, cela se passe dans un monde futuriste que j’ai beaucoup aimé et dans lequel je me suis vite immergée. Puis on arrive dans « l’entre monde », la bibliothèque et on découvre l’histoire des premiers bibliothécaires.

Là j’avoue que ce morceau à était un peu plus dur pour moi. Passer d’un monde futuriste super à « ça ». Puis au final on est revenu dans le futur pour y rester et j’ai vraiment beaucoup aimé malgré quelques petites déceptions sur lesquelles je reviendrais plus tard.

L’héroïne principale est une jeune fille Emilie qui est supposée avoir dix ans mais comme elle n’est pas née « normalement » mais à l’ancienne, c’est une information à mettre au conditionnel. Malgré son jeune âge, elle est très mature et repère facilement les irrégularités des programmes et de la vie et du coup se pose énormément de questions
Trop pour certains…

Si au début elle est seule, étant solitaire de nature, et non pas par obligation comme les autres, elle rencontrera rapidement un groupe d’amis de tout âge et de tout niveaux sur lesquels elle pourra compter. Expression à double sens pour dire qu’ils la protégeront et qu’elle est quelqu’un pour eux.


Ses amis, comme elle, ont décidé d’arrêter d’être des moutons et de se rebeller. Du coup on se retrouve dans une guerre contre l’autorité assez sympa qui nous emmènera voir les sirènes, les nymphes (elfes et autres créatures de la forêt) ainsi que les fées.

Nous arrivons maintenant à pourquoi cela à failli être un coup de cœur. La partie 2 des sirènes (la première partie étant la présentation du monde et de la bibliothèque)  fait 186 pages, la partie trois  en fait 132 pages et la dernière sur les fées n’en fait qu’une petite centaine.

Je trouve extrêmement dommage d’avoir eu beaucoup de longueurs dans les premières parties et du coup je reste sur ma faim pour la dernière partie qui pour moi mériterai d’être aussi approfondie que les premières. 

Du coup, ce livre est vraiment très complet, c’est à la fois un monde futuriste pour la technologie, de la dystopie, du fantastique, du fantasy, de l’amitié, des contes, des légendes mais tellement plus encore. Je vous le recommande et ai hâte de lire le tome 2 en espérant qu’il soit aussi prenant que celui-ci.